• Saccages, Chrystine BROUILLET

    Saccages, Chrystine BROUILLETDans une rue paisible de Québec, un homme est retrouvé mort, poignardé. Tout le voisinage est sous le choc. Pourquoi ce comptable, si tranquille en apparence, a-t-il été tué ? La détective Maud Graham sent que ce meurtre cache un lourd secret. Ailleurs dans la ville, une jeune femme est bouleversée par la mort de cet homme qui réveille en elle de douloureux souvenirs. Mais autour d'elle, le danger rôde.

    Mon avis :

    Je retrouve avec plaisir Maud Graham dans ce roman même s’il me semble que je n’ai pas suivi la chronologie de l’histoire. Grégoire et Maxime ayant bien grandi.

    Nous sommes en 2012. Le roman débute par le meurtre d’un homme sans histoire. Mais cela ne convainc pas Maud Graham, cette enquêtrice tenace. On ne meurt pas assassiné si on est sans histoire. Elle part donc en chasse, interrogeant l’entourage de la victime. 

    Le chapitre suivant nous fait faire une plongée en arrière de douze ans et nous comprenons à mots couverts qu’une toute jeune fille vulnérable, Rebecca, orpheline depuis peu, est violée par son voisin. Très vite, le lien est créé. Alternant les chapitres évoquant l’enquête et ceux retraçant le passé de Rebecca et du violeur, Chrystine Brouillet construit l’intrigue au rythme des avancées de son enquêtrice vedette. Fidèle à sa trame narrative, elle place le lecteur face aux faits, à lui de créer les liens nécessaires pour relier entre eux les protagonistes et les indices.
     

    Comme toujours chez Chrystine Brouillet le récit s’attarde sur un fait de société, la pédophilie ici. Tout au long de l’intrigue, elle n’aura de cesse, à travers une analyse psychologique fouillée de ses personnages, de nous montrer comment certaines personnes sont capables de résilience après avoir vécu un tel traumatisme et comment elles peuvent en faire une force, moteur de vie. Elle explique également pourquoi une victime d’agression peut souhaiter ne pas en parler. Décision légitime et toute personnelle.
     

    Les nombreuses allusions aux affaires précédentes et aux personnages récurrents de cette série apportent à la fois un dynamisme au récit et une connivence avec le lecteur fidèle. Quant à la ville de Québec, toujours au premier plan, elle nous livre ici quelques bonnes adresses de restaurants (Laurie Raphaël, Château Bonne Entente...) qu'il faudra absolument que je découvre un jour.
     

    Un bon roman délassant et parfait pour ce mois québécois.

    Saccages, Chrystine BROUILLET2e Saccages, Chrystine BROUILLET

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Septembre 2014 à 18:53
    yueyin

    Il faut vraiment que je teste la série des Maud Graham :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :