• Salon du livre belge, Uccle

    Salon du livre belge, Uccle 

    Pour la 12e fois, la Foire du livre belge avait lieu ce week-end à Uccle. Cette année, le thème était « le pouvoir » et a servi, comme d’habitude, de fil rouge aux rencontres avec les auteurs et dessinateurs invités à ce salon.
    D’horizons très différents, une soixantaine d’auteurs se sont déplacés pour présenter leurs publications et participer à des débats ou séances de dédicaces. Une occasion quasi unique de mettre en valeur des talents belges - aussi bien auteurs qu’éditeurs - et de se rendre compte des publications foisonnantes de notre pays en la matière.

    En visite ce dimanche, j’ai écouté avec intérêt l’intervention de Jacques Rifflet qui présentait son livre « L’islam dans tous ses états » et nous a expliqué les liens qu’Est et Ouest tissaient avec les pays du Moyen Orient, la plupart du temps pour des raisons économiques, ce qui les amène aussi à soutenir certains régimes non démocratiques. Laurence Van Yperseele nous a parlé des lettres de soldats de 14-18 qu’elle a récoltées et publiées en un recueil « Je serai fusillé demain ». Comme le titre l’indique, ces soldats allaient être fusillés quand ils ont écrit ces ultimes missives à leur famille. Outre l’émotion et les sentiments exprimés, ces lettres nous racontent les derniers moments de ces hommes et les raisons parfois surprenantes de leur arrestation et condamnation.

    Salon du livre belge, UccleSalon du livre belge, Uccle

    Georges Lebouc nous a parlé avec entrain de son ouvrage sur « Bruxelles occupée ou la vie quotidienne sous l’occupation allemande » qui évoque notamment l’attentat contre le bâtiment de la Gestapo avenue Louise. Attentat mené par un aviateur courageux et un peu kamikaze. Enfin, Evelyne Wilwerth nous a parlé avec tendresse de Bilal, Marlène, Raphaël... les personnages de son dernier recueil de nouvelles qui a pour décor le Bruxelles méconnu des ferrailleurs et déchetteries qui se pressent sur les rives du canal. Quatre rencontres-débats qui illustrent à elles seules la diversité de la littérature belge d’aujourd’hui.

    Salon du livre belge, Uccle
    Autre moment privilégié de ce salon, la longue discussion que j’ai partagée avec Valérie Cohen et Mathilde Alet, éditées toutes deux chez Luce Wilquin et dont les romans ont été chroniqués sur le blog. C’est toujours un plaisir de converser avec Valérie Cohen et ce le fut aussi de découvrir la jeune auteure de « Mon lapin », premier roman de Mathilde Alet. Un échange agréable et chaleureux à l’image de ces deux auteures.
    J’espère que cette 12e édition, organisée par la librairie La Licorne et portée par Tamara Demblon, ne sera pas la dernière. Libraire et auteurs méritent qu’on les soutienne et qu’on les encourage à persévérer dans cette belle aventure.

    Salon du livre belge, UccleSalon du livre belge, Uccle

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 24 Novembre 2014 à 12:25

    J'ai pensé venir (pour Murmure des soirs et avec l'espoir de te croiser), puis Mons m'a suffi. On y trouve aussi un bel aperçu de la production belge, c'est un petit salon qui a bien grandi depuis l'an dernier. J'y ai aussi rencontré Valérie Cohen et Mathilde Alet, mais surtout discuté avec Françoise Houdart, un vrai plaisir pour moi aussi.

    Peut-être à l'année prochaine à Uccle si je me sens plus motivée pour deux salons. :)

    2
    Lundi 24 Novembre 2014 à 19:54

    Je suis allé à Mons'livres aussi mais j'ai été très raisonnable. 

    Bonne semaine. 

    3
    Lundi 24 Novembre 2014 à 22:46
    Passion Culture

    Zut... J'avais noté l'événement, espérant pouvoir y passer... et puis j'ai perdu de vue ce salon... Tant pis, ce sera pour une prochaine fois !

    4
    Mercredi 26 Novembre 2014 à 21:06

    Trop loin !!! ;-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :