• Scandale en Bohême, Conan DOYLE

    LScandale en Bohême, Conan DOYLEa semaine dernière, j’ai trouvé dans une brocante « Scandale en bohême » de Conan Doyle, dans une édition particulière. La page de gauche nous offre le texte original en anglais, celle de droite sa traduction. Ayant déjà lu, il y a quelques années, cette première nouvelle écrite par Conan Doyle en 1891, j’ai donc pris le risque de la lecture en version originale.

    « La ligue des roux » et « Les hêtres rouges » complètent ce recueil. Je m’engage à les lire quand j’aurais un peu plus de temps.

    Bien qu’un peu rouillée, et donc lente, j’ai pris plaisir à cette lecture. La proximité de la version française étant un plus indéniable pour palier les trous de mémoire de mon vocabulaire.

    Irène Adler, ex chanteuse d’opéra et aventurière, possède une photo compromettante du futur roi de Bohême et d’elle-même. Or, celui-ci devant se marier prochainement, il demande à Sherlock de récupérer cette photo afin de sauver son mariage et de se préserver du scandale. Par un subterfuge qu’il croit bien pensé, Sherlock Holmes parvient à trouver où elle conserve cette fameuse photo.

    La nouvelle commence ainsi « To Sherlock Holmes she is always the woman.” Quelque peu misogyne, Sherlock considère cependant Irène Adler comme supérieure. Belle, intelligente, roublarde, elle a tout pour lui plaire et lui plait d’ailleurs beaucoup. Peu d’action dans cette nouvelle, par rapport à d’autres, mais un jeu de cache-cache entre Irène et Sherlock, un jeu de rôles où chacun tente de dominer l’autre par sa finesse et son intelligence car jamais, et c’est là le génie de Conan Doyle, ils ne se présenteront l’un à l’autre. Ce que j’aime dans cette nouvelle, c’est qu’on y entrevoit le côté humain de Sherlock. Il a des sentiments ! Je n’irai pas jusqu’à dire qu’on le sent amoureux ici, mais admiratif oui. Il semble avoir trouvé son maitre.

    Entre cette première nouvelle et la dernière des aventures de Sherlock Holmes, trente-cinq années s’écouleront. Et même si son père spirituel a été lassé plus d’une fois de ce fils envahissant, cent-vingt-cinq ans plus tard il est toujours aussi populaire et moderne. Il suffit de voir les nombreux films et séries qui s’inspirent plus ou moins bien de ses aventures.

     

    Scandale en Bohême, Conan DOYLE

    Scandale en Bohême, Conan DOYLE

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Syl.
    Vendredi 17 Juin 2016 à 10:10
    Syl.

    C'est une de mes nouvelles préférées. Le mystère de LA femme...

      • Vendredi 17 Juin 2016 à 14:25

        Oui. Une des premières écrites et pourtant pas la première chronologiquement.

         

    2
    Vendredi 17 Juin 2016 à 18:25
    Anne (desmotsetdesno

    Des nouvelles mettant en scène Sherlock, voilà qui m'intéresse !

    3
    Vendredi 17 Juin 2016 à 19:20
    The Cannibal Lecteur

    Coucou !! Ma préférée, avec la ligue des rouquins et le ruban moucheté ! Et les hommes dansants... ;)

      • Vendredi 17 Juin 2016 à 21:05

        Le ruban moucheté, je l'apprécie aussi beaucoup celle-là !

    4
    Vendredi 17 Juin 2016 à 21:29

    Oh!Oh! Sherlock quasi amoureux ......   Il va me falloir découvrir ça :)

     

    5
    Vendredi 17 Juin 2016 à 21:38

    Ai-je lu quelque chose de cet auteur? Je ne m'en souviens plus ! 

    Bon weekend, sous la pluie, je suppose. 

    6
    Lou
    Samedi 18 Juin 2016 à 23:53
    Lou

    J'ai été déçue par ma lecture de Holmes, je tenterai peut-être cette nouvelle la prochaine fois !

    7
    Mercredi 22 Juin 2016 à 00:44
    praline

    Elle est sympa mais je préfère la ligue des roux ! Celle-ci est trop drôle :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :