• Sherlock Holmes : Jeu d'ombres de Guy RITCHIE

     

    Sherlock Holmes : Jeu d'ombres de Guy RITCHIESherlock Holmes : Jeu d'ombres de Guy RITCHIESherlock Holmes : Jeu d'ombres de Guy RITCHIE

     

    1891. Des attentats ont lieu un peu partout en Europe. Les tensions sont vives entre la France et l’Allemagne. Sherlock Holmes enquête. Il ne tarde pas à découvrir que leur commanditaire n’est autre que le célèbre et redoutable professeur Moriarty, son ennemi juré. Lui qui a toujours été l’homme le plus intelligent de tous fait face à un rival doté une intelligence égale, voire supérieure, à la sienne. De plus, il n’a aucune conscience et est prêt à tout pourvu qu’il arrive à ses fins.

    Partout, la presse s’enflamme : en Inde, en Chine, à Strasbourg, Vienne ou aux Etats-Unis des morts mystérieuses d’industriels ou de grands patrons, des attentats et des meurtres défrayent la chronique. Apparemment, aucun lien ne semble les réunir. Mais Sherlock Holmes y discerne la volonté maléfique de Moriarty.

    Holmes compte sur l’appui de Watson pour l’aider à déjouer les plans de ce dangereux psychopathe qui a toujours un coup d’avance. Mais Watson ne pense qu’à se marier et Holmes aura bien du mal à l’entraîner cette fois dans ses aventures.

     

    Mon avis :

     

    Deuxième opus des aventures de Sherlock Holmes jouées par Robert Downey Jr et Jude Law, l’histoire commence environ six mois après les événements du premier long métrage. Londres (superbement reconstituée) est en pleine révolution industrielle et les découvertes scientifiques attirent les criminels qui voient là une belle opportunité d’enrichissement. Dépoussiérant le mythe tout en respectant le personnage créé par Conan Doyle, Guy Ritchie lui donne un rythme et une vitalité contemporaine. Actions, poursuites musclées, explosions et pugilats se succèdent à un rythme effréné. Le ton est noir mais l’humour et le fun donnent des scènes savoureuses.

     

    Le duo, remarqué lors de l’épisode précédent, fonctionne toujours aussi bien. Sherlock Holmes peaufine le charme irrésistible d’un sale gosse. Il est excentrique, agaçant, crade, déprimé quand il n’est pas sur une affaire ; souvent sous l’emprise de substances illicites, volontiers bagarreur, jaloux de l’éminent mariage de Watson… mais toujours doué d’un sens accru de l’observation et de la déduction ainsi que de talents scientifiques. Quant à Watson, il ne ressemble en rien au docteur pataud et rondouillard décrit par Conan Doyle. Excellemment interprété par Jude Law, il apparait lucide, courageux, ordonné et doté d’un sens de l’humour très british, le plaçant, non dans l’ombre de Holmes, mais à son niveau.

     

    Les puristes, amateurs inconditionnels des personnages de Doyle, reprocheront peut-être aux scénaristes ces libertés, mais je trouve que cela rend le tandem plus sympathique sans discréditer l’original. Ils remarqueront également l’hommage rendu à l’écrivain dans les dialogues, ponctués de tournures de phrases et du style de Doyle.

    L’histoire en elle-même est moins passionnante que celle du premier film mais la réalisation est bien ficelée et le plaisir réel.

    Enfin, comme dans le premier opus, on retrouvera l’utilisation de la caméra numérique à haute vitesse qui transpose visuellement les anticipations et visions mentales de Holmes lors de ses combats.

     

    Une adaptation librement inspirée des romans de Conan Doyle qui devrait donner aux jeunes, l’envie de découvrir l’œuvre de l’écrivain.

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 11 Janvier 2012 à 12:21
    niki/sheherazade

    faut absolument que je me décide à aller le voir, surtout après ton billet 

    2
    Jeudi 12 Janvier 2012 à 16:04
    Alex-Mot-à-Mots

    Tu l'as déjà vu ? Trop la chance. Je crois qu'il ne sort que le 25 janvier chez nous....

    3
    Jeudi 12 Janvier 2012 à 16:48

    Oui, il est à l'affiche depuis le 4, en Belgique

    4
    Mercredi 8 Février 2012 à 12:26
    G.raldine

    Je reste sur mon impression d'ennui et ma sensation d'abrutissment sonore et visuel. Même, je reconnais, l'ensemble des effets spéciaux est réussi et les personnages sympathiques. Mais le scénario n'a vraiment rien d'original.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :