• Surface, Olivier NOREK

    Surface, Olivier NOREKIci, personne ne veut plus de cette capitaine de police.
    Là-bas, personne ne veut de son enquête.
     

     

    Mon avis :

     

    Ce résumé est ultra court mais je pense que moins on en sait plus on appréciera ce 5e roman d’Olivier Norek. Je n’en dirai donc pas beaucoup plus.

    Après une blessure qui l’a écartée de son poste aux Stups, la capitaine Noémie Chastain est envoyée « se refaire une santé » dans un petit village de l’Aveyron, Avalone. Là-bas, sa venue est attendue avec impatience car c’est, pour l’équipe en place, un honneur de recevoir une flic aussi expérimentée et gradée. Pour Noémie, cela sonne comme une punition d’autant que la vraie nature de sa mission est de fermer le commissariat, inutile selon sa hiérarchie. Quand un cadavre d’enfant refait surface après de longues années, la capitaine et son équipe se lancent dans un cold case impossible.

    Cette fois-ci, Olivier Norek a choisi de nous raconter l’histoire d’une héroïne et dès le départ, on se dit que le choix de son nom n’est pas un hasard. Est-il un hommage à la douce et belle Jessica de Roméo et Juliette ou La couleur des sentiments ou à la cruelle et malade Misery dans le roman éponyme ? A moins que la capitaine Noémie Chastain n’ait une double personnalité, une face noire et une face blanche ? Qui sait…
    Tout le roman de Norek fourmille d’ailleurs de références clin d’œil comme le nom du village et du lac dont il s’enorgueillit : Avalone et son monde englouti, où les mystérieux noms sur les tombes du cimetière : Casanova, Dom Juan et d’autres que je vous laisse découvrir… Non, rien n’est laissé au hasard.

    Je suis entrée dans l’histoire dès les premières lignes. Vous verrez, elles sont hypnotiques. Après, j’ai cherché tous les moments de loisirs possibles pour avancer dans ce roman que j’ai terminé à 1h du matin. Dévoré en une journée.

    J’ai adoré le personnage central, complexe, ambigu et attachant. Noémie, c’est un peu nous, avec ce que chacun a de cassé, de fêlé, de bancal dans sa vie. Elle est hésitante, peu sûre d’elle et si forte à la fois. Elle a peur mais elle est déterminée, ambitieuse. Elle s’en veut de ne pas toujours être à la hauteur et de laisser voir ses faiblesses. Cela ne la rend que plus humaine. Pour appréhender sa personnalité, il ne faut pas s’arrêter à la surface des choses. Il faut aller au-delà des apparences et Olivier Norek le montre et le sous-entend avec une grande justesse.

    Autour d’elle, gravitent une dizaine de personnages tout aussi énigmatiques, troubles, attachants ou dangereux. Parfois le tout réuni. Les relations entre eux tissent un cocon qui va rassurer Noémie ou l’entraver selon les moments mais vont l’aider à dépasser ses angoisses, à retrouver ses réflexes et son amour d’elle-même et de son boulot. Comme le dit avec justesse son coéquipier, la proximité des uns et des autres qui peut être pesante a aussi l’avantage que les policiers connaissent les petits secrets de chacun, les animosités et les liens qui relient les villageois entre eux. On a moins besoin de technologie à la campagne puisque chacun se côtoie au quotidien. L’humain est donc premier avec les avantages et les inconvénients que cela représente.

    Ce scénario réaliste nous emmène dans des dédales que l’auteur a visiblement pris plaisir à creuser. Il colle à la réalité du terrain, à la confrontation de deux univers différents, au passé et au présent et nous tient en haleine jusqu’à la fin.

    Le style est direct, le rythme endiablé, à la Norek, on ne s’ennuie pas un instant aux côtés de Noémie Chastain dans ce polar dense et profondément humain.

    Ce roman est aussi un bel hommage aux policiers qui laissent leur vie ou une partie d’eux-mêmes dans les missions qui leur sont confiées, comme Babeth, Amandine, Stéphane et d’autres que le roman mentionne.

    Un roman attendu et une vraie réussite. Merci aux éditions Michel Lafon pour l’envoi de cette épreuve non corrigée.
    Le roman sera en librairie dès le 4 avril.

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Mars à 20:00

    Je n'ai pas encore lu cet auteur, mais ça viendra. 

    Bonne soirée. 

    2
    Jeudi 28 Mars à 15:14
    Alex-Mot-à-Mots

    Il me tarde de le lire.

      • Jeudi 28 Mars à 15:40

        Il te plaira !

    3
    Lundi 1er Avril à 10:47
    valeriane

    Je n'ai pas encore découvert Norek, et j'en ai bien envie... tu teases bien!

    Un "conseil" pour une première lecture (qui sera sans doute un poche du coup).

      • Lundi 1er Avril à 15:51

        Les 3 premiers romans ont comme héros la même équipe de policiers du 93. Mieux vaut les lire dans l'ordre même si j'ai commencé par le 2e.
        Le 4e aborde le problème des migrants et est très différent.
        Celui-ci c'est un flic parisien qui se voit envoyée dans l'Aveyron. Celui-ci est sans doute plus sobre dans les crimes. Mais tous sont bons. 

      • Dimanche 7 Avril à 11:45
        Valeriane

        Merci du conseil! Je note!!!

    4
    pascal d
    Lundi 1er Avril à 22:19

    J'aime beaucoup Norek. Je crois que je vais me le faire offrir à Pâques. happy

    5
    Jacqueline
    Lundi 8 Avril à 09:32

    Une très prochaine lecture ....

      • Lundi 8 Avril à 20:17

        Je suis quasi sûre que tu aimeras.

    6
    Mercredi 10 Avril à 12:09
    Antigone

    Et bien je suis ravie qu'il soit sur ma PAL grâce à la sélection du prix relay alors ! Chouette. J'ai hâte de le commencer.

      • Mercredi 10 Avril à 18:59

        Hâte de lire ton avis.

    7
    Lundi 15 Avril à 08:59
    Eimelle
    Il est noté aussi !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :