• Trouvez-moi un coupable, Margaret YORKE

    Trouvez-moi un coupable, Margaret YORKEBrutalement abandonnée par son mari, Nina Crowther décide de prendre du champ en assurant le gardiennage d'une grande propriété. Mais rien n'est paisible, dans cette paisible campagne : les jeunes filles trouvent la mort au fond des bois et les vieux messieurs ne sont pas aussi inoffensifs qu'il y paraît... Une angoissante ambiance faite de petits riens. 

     

    Mon avis :

     

    Je ne connaissais pas Margaret Yorke avant d’offrir un de ses livres à Alex pour le swap « Partners in crime » de l’été dernier. Cette dame, qui fut présidente de l’association « Crime Writer’s Association » est née en 1924. Pour goûter son écriture, c’est important de le savoir. Son style ayant un parfum suranné un peu déroutant mais tellement british qu’on y plonge avec plaisir.

    Pendant la guerre, Margaret fut bibliothécaire dans un hôpital avant de rejoindre la Royal Navy où elle fit partie de WRNS (!) avant de devenir libraire. Une femme courageuse et déterminée, certainement indépendante et en marge de ce que la société anglaise de l’époque attendait des femmes.

     

    Nina, son personnage principal, voit son univers basculé après 24 ans de mariage. N’ayant jamais travaillé et ayant tout donné à son couple et sa famille, elle se retrouve désœuvrée et seule alors qu’elle a à peine 43 ans. Sous la plume de Margaret Yorke, elle va prendre le taureau par les cornes, surmonter appréhensions et craintes et prendre sa vie en main. On sent que l’auteure n’a pas envie d’en faire une femme larmoyante et fragile. Peu à peu, on assistera à la transformation de Nina, prenant des décisions sans l’aide de personne et se lançant dans des entreprises qu’elle ne se serait pas crue capable d’envisager !

    J’ai beaucoup aimé ce regard sur la condition de la femme dans ce roman. Il y a Nina, mais aussi Priscilla, la jolie femme ambitieuse a qui tout a toujours réussi ; Heather qui a connu des revers divers mais a toujours fait front et tenu son rang ; enfin Sarah et Jenny, les filles de Nina, chez qui on retrouve des traits de caractère de leur mère.

    Une fine observation de la société anglaise et des ses traditions.

     

    En lisant ce roman, je n’ai pu m’empêcher de faire le rapprochement avec l’ambiance des romans d’Agatha Christie ou les aventures de l’Inspecteur Barnaby. La campagne anglaise proche de Londres, ses manoirs, ses cottages… ; les habitudes britanniques comme la broderie, le thé ; la hiérarchisation de la société ; les œuvres de bienfaisances ; les commérages ; les balades dans les champs, un labrador sur les talons… tout concourt à vous plonger dans l’atmosphère de l’Angleterre picturale de Constable.

     

    L’intérêt du roman est justement dans ces descriptions de la vie de tous les jours et des personnages, livrant peu à peu leurs petits secrets. Certes, il est question de tueur en série, de jeunes filles assassinées mais l’enquête et l’intrigue ne sont pas au cœur du récit. Elles semblent périphériques à la vie du village de Netherton St Mary où Nina s’est installée et où elle perce petit à petit les secrets des uns et des autres.

    Un récit intimiste, une écriture légère et précise comme la broderie anglaise, pour un récit atypique mais combien divertissant.

     

    Merci à Alex, du blog Mot-à-Mots de m’avoir prêté ce roman.

      

      

    Trouvez-moi un coupable, Margaret YORKETrouvez-moi un coupable, Margaret YORKE

      

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jacqueline H
    Mercredi 30 Mai 2012 à 08:56

    Les références à Agatha Christie et à Barnaby, le style un brin suranné, tellement british ...... tout pour me plaire ... :-)))

    2
    Mercredi 30 Mai 2012 à 11:22
    Alex-Mot-à-Mots

    Un roman policier fort sympathique au charme très anglais. Merci pour ce livre. Biz

    3
    somaja
    Mercredi 6 Juin 2012 à 10:34

    De la broderie anglaise ? Je note of course !

    4
    Jacqueline H
    Mercredi 20 Juin 2012 à 20:28

    Une très agréable lecture avec tout le charme de la campagne anglaise .... :-)))

    5
    Mercredi 20 Juin 2012 à 22:55

    Je suis contente que tu ais aimé, Jacqueline.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :