• Un bonheur si fragile, L'engagement, Michel DAVID

    Un bonheur si fragile, L'engagement, Michel DAVIDDans le Québec rural de 1900, la vie demeure rythmée par les saisons. Alors que fidélité, piété et esprit de travail sont des vertus encouragées par le clergé tout-puissant, Corinne Joyal, issue d'une famille dont les membres sont liés par l'amour et l'esprit d'entraide, n'aurait jamais cru qu'en épousant Laurent Boisvert, elle allait faire son entrée dans une famille où l'argent et l'égoïsme sont rois. La jeune femme découvrira rapidement que le fils de Gonzague Boisvert est un grand charmeur fainéant et irresponsable.
    Dans son village d’adoption, Corinne fera la rencontre de personnages attachants comme Rosaire, un adolescent orphelin, Juliette, la sœur de Laurent et Jocelyn Jufras, un voisin toujours prêt à aider. Au fil des mois, la nouvelle mariée, volontaire et déterminée, apprendra à se défendre autant des excès de son mari que de l’avarice de son beau-père.

    Mon avis :

    "Un bonheur si fragile" est le roman idéal pour débuter les vacances. Une lecture aisée et une écriture vive nous entrainent et on dévore les 520 pages en un rien de temps. Cette saga familiale comme il en existe beaucoup (on ne peut s’empêcher de comparer avec « Les filles de Caleb ») nous plonge au cœur d’un village québécois en 1900 où petite et grande histoire se mêlent. On s’attache très rapidement aux personnages, à leur vie, aux habitudes et coutumes de l’époque et on tourne les pages avec vivacité afin de découvrir l’évolution de chacun. Le romancier nous tient en haleine, dévoilant avec doigté les multiples rebondissements et parsemant son récit de scènes de ménages virulentes ou de rivalités politico-religieuses.
    La puissance du clergé à l’époque est bien mise en évidence. Souvent, le prêtre glisse l’une ou l’autre remarque mettant en évidence l’obéissance de la femme au mari, la responsabilité des parents d’élever un foyer chrétien ou le respect dû aux parents. Sans oublier les affrontements politiques où il y va de son conseil ou d’une sortie bien sentie.

    Je ne connaissais pas Michel David avant cette lecture mais il semble qu’il soit un auteur prolifique, habitué des sagas historiques racontant le Québec du XXe siècle. En fin observateur, il dépeint avec justesse la vie quotidienne d’un village et d’une famille au siècle dernier. Son style vif et ses dialogues haut en couleur rendent son récit dynamique. Passant de l’humour à la tendresse avec une belle aisance, il glisse dans ses dialogues bon nombre de québécismes savoureux qui nous plongent dans une époque révolue mais tellement attachante. Si ce n’était la rudesse du climat, les rigueurs de la vie et l’inconfort, on la regretterait presque tant la solidarité, l’entraide et l’humanité semblaient alors des valeurs communes cimentant les relations humaines.

    Une lecture plaisir qui donne envie de se plonger dans les tomes suivants au plus vite.
    Petit mot de la couverture originale de Loisel et Tripp, les auteurs de la bande dessinée « Magasin général » que je vous recommande également.

    Merci à Babelio et aux éditions Kennes pour cet envoi.

    Un autre avis ici, celui de Sophie.

     

    Un bonheur si fragile, L'engagement, Michel DAVID

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 12 Juillet 2015 à 16:47

    J'avais dévoré la série des Filles de Caleb (sans avoir vu le feuilleton), à voir donc... Bon dimanche.

    2
    Dimanche 12 Juillet 2015 à 20:59

    Je ne connais pas. Je ne connais d'ailleurs aucun auteur québécois.

    J'ai trop à lire pour les découvrir.

    Bonne semaine. 

    3
    Lundi 13 Juillet 2015 à 09:07
    Laura

    Merci pour ton avis ! Ce premier tome me tente depuis un moment déjà et je pense bien que je craquerai cet été ! :) 

    4
    Lundi 13 Juillet 2015 à 22:10

    Un bon gros bouquin que j'ai dévoré sans me poser de questions ....j'ai suivi Corinne et le rythme qu'imposait une vie quand même difficile . je me demande si tous les volumes qui suivent seront aussi intéressants....

    5
    Mardi 14 Juillet 2015 à 10:39

    Je finis le deuxième tome et j'aime toujours autant.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :