• Un violon sur le toit, Norman JEWISON 1971

    FilmsNous sommes au début du XXe siècle, à Anatevka, une petite bourgade d’Ukraine. La vie est réglée selon des traditions établies de longue date dans la communauté chrétienne orthodoxe comme dans la communauté juive, qui vivent côte à côte sans se mélanger. Le laitier, Tevye, homme foncièrement bon qui mène une vie modeste avec sa famille, désire marier ses deux filles aînées. Pour cela, il lui faut négocier avec sa femme et prendre quelques libertés avec la religion. Car sa fille Tzeitel, promise au riche Lazar, préfère prendre pour époux Motel, un pauvre tailleur. Et Hodel a été demandée par Perchik, étudiant marxiste de Kiev après que des rumeurs de pogroms se sont répandues dans la région. La tolérance de Tevye va être ébranlée et mise à l’épreuve d’autant que la troisième de ses cinq filles, Chava, lui annonce qu’elle veut épouser un non juif ! Le laitier essaie de se sortir de cette situation délicate tant bien que mal, quand un décret du tsar ordonne aux juifs de quitter le village, condamnant sa famille à l’exil et à la dispersion.

     

    Mon avis :

     

    Avant d’être un film, « Un violon sur le toit » fut une comédie musicale à succès jouée à Broadway pour la 1e fois le 22 septembre 1964. La pièce originale a été jouée 3243 fois et a obtenu 9 Tony Awards en 1965. A noter, les décors de l’époque avaient été peints par Chagall.

     

    Ce film fait partie de mes souvenirs d’enfance. Maman aimait beaucoup les comédies musicales, les opérettes, l’opéra. Elle m’a emmenée très jeune au théâtre et m’a donné le goût de la musique.

    Ce film nous l’avons regardé ensemble à la télévision. De la version américaine, je garde le souvenir de Perchik. Vous souvenez-vous du jeune comédien qui jouait le rôle ? Paul Michaël Glaser bien avant qu’il ne devienne le célèbre Starsky!

    En 1968, la comédie musicale sera montée à Paris au Théâtre Marigny avec Yvan Rebroff dans le rôle de Tevye. « Au théâtre, ce soir » me donnera l’occasion d’apprécier sa voix chaude et si particulière et de goûter aux paroles en français. Je n’étais alors qu’une petite fille mais ce souvenir est encore vivace.

     

    Le thème grave et toujours actuel de cette comédie musicale et ses chansons célèbres dans le monde entier en ont fait un spectacle intemporel, encore mis en scène aujourd’hui.

    C'est avec plaisir que j'ai revu cette histoire en DVD.

     

      

     Un violon sur le toit, Norman JEWISON  1971

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 24 Juin 2011 à 13:58

    Je le trouverai peut-être à la médiathèque !

    2
    Misstrip
    Vendredi 24 Juin 2011 à 23:18

    De cette comédie musicale, je n'en connaissais que le titre. Tu m'as fait découvrir l'histoire et le fait qu'elle est devenue un film en 1971, que je ne suis absolument pas sûre de visionner un jour... Par contre, je serais curieuse d'écouter les chansons-phare que je connais sûrement.

    3
    argali Profil de argali
    Samedi 25 Juin 2011 à 12:00

    Tout le monde connait "Ah si j'étais"...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :