• Valérie TONG CUONG

    Valérie TONG CUONGCe 5 juin, mon libraire a convié Valérie Tong Cuong à rencontrer ses lecteurs à L’Oiseau-Lire à Visé. N’ayant jamais lu ses livres – dont je connaissais cependant les titres – j’ai profité de l’occasion.

    Après une carrière musicale et une en communication, elle fera de son loisir, l’écriture, son activité principale. En 2008, elle publie « Providence », en 2010 « L’ardoise magique » et en 2013 « L’atelier des miracles » trois des neuf romans parus à ce jour et qui traitent tous de sujets graves mettant en scène des personnes ayant du mal à se construire.

    Dans chacun de ces trois romans, Valérie Tong Cuong s’attache à nous montrer comment la vie peut basculer d’un moment à l’autre. A travers divers personnages auxquels elle donne la parole tour à tour, elle développe le postulat que tout est toujours possible, que chaque rencontre faite a du sens et qu’on ne peut avancer seul. Quel que soit notre parcours, on a besoin d’au moins un regard bienveillant pour avancer, de quelqu’un qui va nous faire voir les choses différemment. La seule condition étant d’être capable de déverrouiller soi-même en soi ce qui peut entraver la rencontre.

    Passionnée de neurosciences, elle lit régulièrement des comptes rendus d’études médicales sérieuses traitant des émotions, de la génétique du comportement ou de la perception sociale puis s’en inspire pour construire la trame de ses romans.

    Chaque roman met en scène des personnes en souffrance, dont l’origine est en lien avec l’enfance, la famille. Elle est en effet persuadée que nous sommes façonnés par des blessures originelles, conscientes ou non dont la famille est très souvent le terreau. L’essentiel est de comprendre comment la souffrance à pris naissance, d’en être conscient pour se définir face à cela. Toute souffrance amenant aussi du positif, dans notre construction personnelle.

    Une autre de ses certitudes est qu’à chaque décision que l’on prend, à chaque choix que l’on fait, on pose un acte qui aura un impact sur nous et sur les autres même si on ne le mesure pas au moment même.

    Cette rencontre menée par Anne et Morgane a duré une heure trente puis Valérie Tong Cuong s’est aimablement prêtée à une séance de dédicaces, prenant le temps de discuter longuement avec chaque lecteur.

    Une jolie rencontre et une belle découverte.

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Amarylli S
    Lundi 10 Juin 2013 à 13:39

    Une rencontre bien intéressante. J'aurais aimé y être.

    2
    Alexandre Tihange
    Vendredi 12 Juillet 2013 à 12:05

    Bonjour,

     

    Moi aussi, j'aurais voulu y être. Et quelle excellente librairie, ma fille m'y a déjà emmené.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :