• Vert-de-gris, Philip KERR

    Vert-de-gris, Philip KERR1954. Alors que Bernie Gunther tente de fuir Cuba en bateau accompagné d’une sulfureuse chica, il est arrêté par la CIA et enfermé à New York puis au Landsberg à Berlin. C’est que nous sommes en pleine Guerre froide. L’Oncle Sam place et bouge ses pions en Europe, cherche des informations sur l’Allemagne de l’Est et sur les Russes. Quel rapport avec Gunther ? Sa liberté dépendra des informations qu’il veut bien donner sur ses anciens « camarades » de la SS, notamment Erich Mielke, personnage trouble auquel Bernie Gunther a eu maintes fois affaire pendant et après la guerre, devenu chef de la toute nouvelle Stasi. Par ailleurs, les Français cherchent eux à mettre la main sur Edgar de Boudel, un collaborateur qui se cache sous l’uniforme d’un prisonnier de guerre allemand de retour de camp en URSS. Au fil des interrogatoires, Gunther raconte : son entrée dans la SS, la traque des communistes allemands dans les camps français, ses mois passés dans les terribles camps de prisonniers russes et ses faits et gestes, guidés seulement par une farouche volonté de sauver sa peau. 

    Mon avis :

    Ce septième tome des aventures de Bernie Gunther est un peu particulier. Bien qu’il soit la suite logique du précédent et se déroule en 1954, à l’époque de la Guerre froide, il nous replonge dans la Seconde Guerre mondiale. Utilisant l’analepse, Philip Kerr contraint son héros à un retour en arrière permettant d’éclairer le passé de certains personnages haut placés dans la hiérarchie de l’Allemagne de l’Est. Par ce procédé, il permet ainsi à Bernie de justifier certains de ses actes et se permet, lui, d’affiner encore la personnalité de son enquêteur.

    Par ces fréquents retours dans le passé, Philip Kerr revient sur des événements déjà évoqués dans les tomes précédents mais qu’il éclaire d’un jour nouveau, le temps ayant permis d’éclaircir certaines zones d’ombres. On retrouve ainsi des personnages ayant joué un rôle déterminant dans la vie de Gunther. Comme si Kerr avait souhaité, après relecture, préciser quelques faits ou les relier entre eux de manière plus logique.

    Et cela fonctionne. Les ramifications entre le passé et le présent de 1954 apparaissent clairement. Les petits arrangements avec les faits et l’Histoire - sous prétexte de lutter contre l’ennemi commun désormais : le communisme - émergent au grand jour également.

    Philip Kerr continue à susciter l’intérêt des lecteurs pour son personnage fétiche, qui flirte maintenant avec la soixantaine, en le gardant en phase avec l’évolution historique, politique et sociale de l’Europe d’après guerre. On sent aussi Gunther plus détaché, comme si le temps, la réflexion et le recul par rapport aux événements l’avait rendu plus sage. Cherchant à rester un esprit libre parmi tous ces manipulateurs, il n’en reste pas moins cynique et acerbe et sans illusion sur la nature humaine.

    Toujours aussi documenté et riche historiquement, ce roman de bonne facture reste dans la veine des précédents : un style impeccable et alerte, une intrigue foisonnante et une touche d’humour venant rompre la noirceur des faits décrits. Doublé d’une réflexion sur les rapports humains (en temps de guerre ou de paix), cet opus amorce, me semble-t-il, la fin de la carrière de Bernhard Gunther. Je le quitterai à regret.

    L'avis de MissAlfie ici

     

    Vert-de-gris, Philip KERRVert-de-gris, Philip KERRVert-de-gris, Philip KERR

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Février 2013 à 15:59
    Alex-Mot-à-Mots

    Le septième tome, déjà ! Et dire que je me suis arrêtée au 4e.

    2
    Mardi 19 Février 2013 à 10:39
    Anne (desmotsetdesno

    Et moi je ne l'ai toujours pas commencée, cette série...

    3
    Jeudi 21 Février 2013 à 21:20

    7e tome! Il veut dépasser les Harry Potter?

    Merci pour cette participation à mon challenge.

    Bonne fin de semaine. 

    4
    Jeudi 21 Février 2013 à 21:22

    Je suis très en avance, mais le titre s'y prêtait à merveille  Bises Phil !

    5
    Nyxlapolicecomicsans
    Samedi 20 Avril 2013 à 09:13

    Pareil qu'Anne, toujours pas commencé mais très envie de m'y mettre !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :