• Entre le chaperon rouge et le loup, c'est fini, Katarina MAZETTI

    Linnea, dix-sept ans, ne s'est pas vraiment remise du suicide de Pia, sa meilleure amie. Elle a bien essayé de se faire de nouvelles copines, mais entre celle qui la suit comme un labrador et celle qui joue la star partout où elle passe, ce n'est pas très brillant. Linnea cherche sa place. Elle cherche le sens de la vie, aussi. Et obtient finalement quelques réponses pas idiotes du tout, en questionnant tout le monde et n'importe qui, genre son petit frère : " C'est comme un film, tant qu'on n'a pas vu la fin, on ne peut pas savoir de quoi ça parle. Si ? " Alors elle envoie tout balader, grâce à sa grand-mère qui lui file un paquet d'argent. Linnea décide de partir en voyage. A la gare de Stockholm elle croise la route de Mark. Un de ces mecs qui bouleversent votre itinéraire. Un de ces loups face auxquels on devient Petit Chaperon rouge.

     

    Mon avis :

     

    Ce livre est la suite de « Entre Dieu et moi c’est fini ».

    Première remarque, Linnea a vieilli d’un an mais elle ne doit pas avoir changé physiquement. Dommage que l’illustration de couverture la présente soudain brune alors qu’elle était blonde précédemment. Une suite logique aurait été bienvenue.

    La jeune Linnea a grandi mais le souvenir de son amie Pia reste vivace. Bien qu’elle fasse tout pour l’oublier, elle revient régulièrement se rappeler à son souvenir. Et c’est douloureux. Comment tourner la page sans avoir l’impression de trahir ? Comment continuer à vivre avec les questions sans réponse que la mort de Pia a ouvertes ?

    Linnea se cherche, s’interroge, souhaite trouver un sens à sa vie. Comme les jeunes de son âge. Elle s’est choisie de nouvelles copines, un peu barjo mais sympas, histoire de ne pas rester seule.

    Mais rien ne va, Pia lui manque, son entourage n’a pas vraiment le temps de s’occuper d’elle… elle perd pied et fuit. S’en suit un voyage précipité, improbable où elle prendra conscience de nombreuses choses, ouvrira les yeux sur le monde qui l’entoure et mûrira plus vite qu’elle ne le croyait.

     

    Proche des préoccupations des jeunes de cet âge, ce deuxième tome est plus profond que le 1er je trouve, tout en étant moins dynamique. Quelques longueurs auraient pu être évitées. Mais la magie opère toujours, l’humour et le ton aigre-doux demeurent et on oscille entre rire et larmes, exactement comme lorsque l’on a 17 ans.

    A lire en attendant la suite.

     

      

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 22 Juin 2011 à 19:08

    Je ne connais pas du tout.

    Ton héroïne s'est peut-être fait teindre les cheveux...

    Bonne soirée.

    2
    chris9l
    Jeudi 23 Juin 2011 à 15:27

    J'ai offert les 2 tomes à ma jeune filleule et elle a beaucoup aimé. Cela doit être bien, effectivement.

    3
    pasdec
    Jeudi 30 Juin 2011 à 10:13

    Deux ouvrages à donner à lire aux ados et de beaux passages à exploiter aux cours philosophiques !

    4
    Mercredi 17 Août 2011 à 14:13

    Merci pour le partage de cet article.

    5
    Jeudi 18 Août 2011 à 11:08

    Je suis d'accord avec vos points.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :