• Goodbye Berlin, Wolfgang HERRNDORF

    Goodbye Berlin, Wolfgang HERRNDORFDeux adolescents, une vieille Lada et l’été qui s’offre à eux. Deux perdants pas même invités à la fête d’anniversaire de la plus jolie fille du lycée mais qui, cet été-là, vont vivre les moments les plus fous de leur existence.

     

    Mon avis :

     

    Traduit de l'allemand par Isabelle Einderlein, ce roman m’a surprise par sa construction et son style. Ce n’est pas le genre de roman que l’on a l’habitude de lire en littérature jeunesse. La narration n’est pas linéaire - elle suit les pensées de Maik qui raconte son été à la manière d’un road-movie - le récit ne met pas en scène des ados sympas à qui tout réussi, les bons et les méchants ne sont pas distinctement nommés…

     

    Si Maik et Andrej, surnommé Tschick, avaient été invités à l’anniversaire de Tatiana, rien ne serait arrivé. Mais voilà, ils ne sont pas invités. Les parents de Maik sont absents pour quinze jours et Andrej est livré à lui-même. Ils décident de s’offrir des vacances et partent à l’aventure avec une vieille Lada empruntée. Vielles canailles. Andrej, veut rejoindre son grand-père en Valachie. Sans carte et sans bien savoir où cela se situe, ils vont, à quatorze ans, emprunter des itinéraires et des routes improbables pour parvenir à leur destination.

     

    Ce duo surprenant, constitué d’un fils de bonne famille dont la famille se déglingue et d’un jeune Russe alcoolique, désœuvré et placé dans un home, va vivre une succession d’aventures et de rencontres atypiques qui les marqueront pour toujours. Ces rencontres et l’amitié sincère qui va naître entre les protagonistes est l’axe central du récit. On sent que toutes ces épreuves, ces faits vécus ne vont que renforcer les liens entre ces deux adolescents qui n’avaient rien en commun au départ, si ce n’est d’être considérés comme des loosers par leur classe.

     

    Les actes un peu déjantés des héros, l’écriture enlevée de l’auteur, l’humour savoureux et le regard tendre qu’il porte sur ces personnages nous emmènent dans une aventure rocambolesque à laquelle on adhère dès le départ. Spontané et plein de fraîcheur, ce récit m’a beaucoup plu.

      

      

     Goodbye Berlin, Wolfgang HERRNDORFGoodbye Berlin, Wolfgang HERRNDORFGoodbye Berlin, Wolfgang HERRNDORF

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 7 Juillet 2012 à 23:00
    Anne Sophie

    j'ai peur d'etre rebutée par le choix du type de narration

    2
    somaja
    Lundi 9 Juillet 2012 à 21:49

    Je note, ça m'a l'air assez déjanté pour me plaire.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Vendredi 13 Juillet 2012 à 17:13

    Non seulement deux liens que je note de suite, mais un titre que je guignerai aussi pour moi à l'occasion !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :