• Janvier tous les jours, Valerie FORGUES

    Janvier tous les jours, Valerie FORGUESAnaïs et Janvier s'aiment depuis l'enfance. Ils grandissent auprès de Noëlla, la tante de Janvier. Dans la Basse-Ville de Québec, près de la rivière Saint-Charles, entourés de livres et de chansons, ils sont à l'abri de tout, sauf des cœurs nénuphars. Comme la Chloé de Boris Vian, Janvier est malade et Anaïs est terrorisée. Obsédée par la mort qui guette, elle pousse tout croche. 

    Mon avis :

     

    J’ai rencontré l’auteure, Valérie Forgues, à la librairie Tulitu où elle dédicaçait ses livres. Cette femme vive et douce à la fois m’a donné envie de découvrir son univers. J’ai commencé par son dernier roman Janvier tous les jours, édité par Hamac.

    Anaïs connait Janvier depuis l’enfance. Elle a vécu ses premières fois à ses côtés tout au long de sa vie, l’a connu en forme pédalant au bord de la rivière avec elle, lisant Boris Vian ou Lucy Maud Montgomery avec lui ou alité, aux pires moments de sa maladie. Quand le récit commence, ils débutent la trentaine, Janvier est au plus mal et Anaïs vit les derniers moments d’une relation chaotique qui dure depuis trois ans. Quand le cœur de Janvier lâche, Anaïs lâche tout à son tour et s’enfuit en Europe. Elle trouve refuge chez de curieux logeurs qui ont ouvert leur grande maison à des artistes en résidence. Elle y rencontre Elena, peintre italienne et Alejandro, écrivain brésilien. Elle donne à voir que tout va bien mais le passé la rattrape.

    Ce roman tout en mélancolie et poésie est d’une vitalité étonnante. Malgré les états d’âme d’Anaïs et la mort qui l’oppresse et l’empêche de vivre, l’auteure parvient à la maintenir à la vie par un fil ténu mais essentiel. Les chapitres très courts, parfois une page, illustrent les émotions qui l’habitent, les crises, les éclats de voix ou de rires et tout l’arc-en-ciel de sentiments qui la traversent avec fulgurance. Anaïs est à vif mais refuse de l’admettre. Elle en perd les mots qu’elle voudrait coucher sur le papier, ce pourquoi elle est là, en bord de Seine, dans une maison qui ressemble tellement à son Château de Québec.

    A travers son héroïne, c’est le lecteur que Valérie Forgues questionne. Comment l’amour, l’amitié peuvent-ils survivre au deuil ? Comment vivre quand on a le sentiment d’avoir perdu une part importante de soi-même ? Est-ce que la vie est toujours plus forte que la mort ? L’écriture peut-elle être un baume dans ces moments-là ?

    J’ai été séduite par la plume de l’auteure, sa douceur, sa beauté et sa poésie. Je me suis laissée portée par ses mots, la tendresse de sa langue ; ses phrases courtes, brutes, au plus près de la crise, quand le présent est trop lourd ; ses longues descriptions nostalgiques quand les souvenirs affleurent.

    Ce court roman qui parle du deuil avec justesse s’est insinué en moi et des passages me reviennent en mémoire quelques jours après l’avoir refermé. J’ai vraiment eu l’impression de vivre dans l’intimité d’Anaïs, au plus près de ses émotions. Une belle lecture, qui secoue et réconforte à la fois.

     

    Janvier tous les jours, Valerie FORGUES1e

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 2 Novembre à 13:46
    Anne (desmotsetdesn)

    Super, déjà au moins deux tentations repérées aujourd'hui, dont ce roman, évidemment ;-)

      • Vendredi 2 Novembre à 19:12

        Je pense qu'il te plaira.

      • Samedi 3 Novembre à 00:39
        isallysun

        C'était quoi ton second? 

    2
    Vendredi 2 Novembre à 13:59
    Alex-Mot-à-Mots

    Malgré le thème difficile, tu donnes envie de découvrir ce roman.

      • Vendredi 2 Novembre à 19:14

        L'auteure a vraiment mis l'accent sur l'après, avec ses hauts et ses bas et sans pathos. C'est ce qui en fait un récit émouvant mais optimiste.

    3
    Samedi 3 Novembre à 00:38
    isallysun

    Allez, j'aime ce que tu en dis. Hop, dans la wish! vilaine! 

    4
    Dimanche 4 Novembre à 10:19
    enna(lit)

    Très tentant!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :