• L'appartement du dessous, Florence HERRLEMAN

    L'appartement du dessous, Florence HERRLEMANDans le petit immeuble parisien du Marais où elle vit depuis des lustres, Hectorine voit d'un jour à l'autre l'appartement du dessous investi par une nouvelle voisine, Sarah. Pour lui souhaiter la bienvenue, la vieille dame dépose une lettre sur le pas de sa porte. Cette missive sera suivie de beaucoup d'autres, retraçant une traversée du XXe siècle incroyable, entre le Cabourg de La Recherche, le Berlin du IIIe Reich et le Paris d'après-guerre.
    Mais pourquoi toutes ces lettres ? « Un jour, vous saurez », promet la centenaire à Sarah qui se prend au jeu, intriguée par cette voisine invisible dont les confidences laissent percer l'aiguillon d'un douloureux secret...

     

    Mon avis :

     

    Le pitch est original : une vieille dame de 104 ans pousse sa jeune voisine de 29 ans à correspondre avec elle par lettre alors qu’elles vivent dans le même immeuble. Il est aussi moyennement crédible : l’âge des protagonistes, la vivacité d’esprit d’Hectorine et son dynamisme… Et pourtant, dès le départ on y croit.

     

    En quelques pages, Florence Herrlemann parvient à nous immerger dans cette relation peu ordinaire. Au fil des mots, le charme opère et on ressent les émotions de ces héroïnes auxquelles on s'attache. Comme Sarah, on s’agace, on s’irrite, on ne comprend pas, on s’impatiente… On trouve qu’Hectorine tourne autour du pot, fait exagérément durer le plaisir et finalement, on ressent ce plaisir et l’excitation qui l’accompagne.

     

    J’ai rarement éprouvé autant d’émotions diverses à la lecture d’un roman. J’ai même versé une larme après avoir ri de la relation de la soirée chez les Viaux.

     

    L’auteure a une plume agréable et élégante, d’une grande sensibilité. « Comment était la mer ? Portait-elle sa robe d'automne, étincelant d'éclats vert et gris ? Vous a-t-elle raconté ce qu'elle charriait au plus profond de ses abimes ? Qu'a-t-elle déposé sur le sable ?  A vos pieds ? Vous a-t-elle fait don de ses murmures enchantés qu'elle brasse la nuit au clair de lune ?»

    Sa structure narrative, le choix de la forme épistolaire, la différence d’âge de ses héroïnes, leur personnalité, le contexte… tout concoure au plaisir de lecture.

     

    Correspondant depuis de longues années avec des amies lointaines, j’ai particulièrement goûté ces échanges au charme désuet, rédigés en mots choisis et au style opposé, forcément.

    C’est un roman tendre, poétique et profondément humain que je vous recommande chaleureusement.

     

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jacqueline
    Samedi 21 Décembre 2019 à 08:20
    Ce roman est un coup de coeur .....un magnifique récit épistolaire....
      • Lundi 23 Décembre 2019 à 00:09

        Je lui ai trouvé quelques longueurs ce qui fait que ce n'est pas un coup de coeur mais presque. J'ai beaucoup aimé.

    2
    Samedi 21 Décembre 2019 à 21:11

    Tu en parles bien. Tu donnes envie...

    Bonnes vacances. 

      • Lundi 23 Décembre 2019 à 00:09

        Merci Phil ! Joyeuses fêtes.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :