• Les aérostats, Amélie NOTHOMB

    Les aérostats, Amélie NOTHOMBLa jeunesse est un talent, il faut des années pour l’acquérir.

     

    Mon avis :

     

    Peu diserte, cette quatrième de couverture me plaît beaucoup : non seulement cette maxime me parle mais en plus elle s’accorde parfaitement au récit.

     

    Comme chaque automne, j’ai lu le roman d’Amélie Nothomb. Comme chaque automne, je regrette la brièveté du récit qui, selon moi, aurait gagné à être un peu moins dialogué et un peu plus étoffé quant à l’appréciation des œuvres citées.

    J’ai cependant goûté cette madeleine automnale qui évoque de grands romans de la littérature et fait l’éloge de la lecture. La plupart sont encore donnés à lire en classe, ils font partie du bagage littéraire commun et sont rédigés dans une langue soignée. Chacun illustre aussi à sa façon l’évolution du triangle amoureux au centre de l’histoire.

     

    Aimée d’un jeune élève qu’elle initie à la littérature et de son professeur de mythologies comparées, Ange, 19 ans, sort de sa solitude et découvre l’amour. Ce qui suscite son intérêt et sa fascination c’est l’érudition de l’un et la répartie et la finesse de l’analyse littéraire de l’autre. Mais également le fait qu’ils lisent. Ne pas lire n’est pas concevable pour Ange. Ces romans contiennent tant de connaissances, d’émotions, de réflexions sur le monde et sur nous-mêmes que les ignorer est un péché capital. La littérature permet de décrypter le réel. On ne peut être intéressant, généreux, bon… sans lire. D’ailleurs les personnages secondaires, qui eux ne lisent pas, sont tous présentés comme pervertis ou incomplets.

    Ange, qui prend sa mission auprès de Pie très au sérieux, va réussir à l’initier aux plaisirs et bienfaits de la lecture et l’aider à avancer sur le chemin de la connaissance. Elle a la conviction que la littérature peut changer la vie.

    Evidemment, je ne peux qu’adhérer au propos. La littérature est la plus belle chose qui soit pour moi aussi. Et je tente modestement de faire découvrir cette passion à mes élèves, de leur ouvrir les yeux sur l’enchantement qu’un bon livre peut être.

     

    « Les aérostats » est vif, intense et donne à réfléchir, une fois la dernière page tournée. Et Amélie Nothomb a une incroyable capacité de synthèse qui crée une atmosphère si personnelle et si particulière. Mais il n’en reste pas moins que je l’ai trouvé bien trop éphémère.

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jacqueline
    Mercredi 14 Octobre 2020 à 09:30
    J'ai beaucoup aimé les passages sur les romans ...d'autant plus que je les avais lus sauf L'Iliade et l'odyssée seulement des extraits ...En revanche, l'histoire ne m'a guère intéressée.... trop éphémère, pour reprendre ton propos et me montrer sympa pour Amélie...
      • Mercredi 14 Octobre 2020 à 23:45

        Je comprends et ressens la même chose.

    2
    Mercredi 14 Octobre 2020 à 11:50
    gambadou

    Cela fait quelques années que je ne lis plus le Nothomb de la rentrée, une overdose. Mais maintenant, je pourrais m'y remettre !

      • Mercredi 14 Octobre 2020 à 23:45

        Elle est capable du meilleur comme du médiocre, hélas.

    3
    Mercredi 14 Octobre 2020 à 13:21
    Fanny

    Son écriture ne me touche plus et j'ai une overdose de la voir chaque année... Amélie, c'est fini :-D

      • Mercredi 14 Octobre 2020 à 23:49

        Je la trouve ingénieuse, érudite, intéressante mais j'aimerais qu'elle prenne des risques et sorte de sa zone de confort.

    4
    Mercredi 14 Octobre 2020 à 21:39

    Tu n'es pas la première à dire que ce roman aurait pu être un peu plus étoffé! 

    Je me demande pourquoi Amélie écrit des romans aussi courts surtout quand on connait le prix des romans ! 

    Bonne soirée. 

    5
    Vendredi 16 Octobre 2020 à 14:04
    Alex-Mot-à-Mots

    C 'est ce que je reproche à cette autrice : écrire des romans trop éphémères.

      • Samedi 17 Octobre 2020 à 20:50

        Oui moi aussi j'aimerais des romans plus denses. Mais c'est sa marque de fabrique semble-t-il. Dommage.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :