• Les Amants Papillons, Benjamin LACOMBE

    Les Amants Papillons, Benjamin LACOMBELe jour de ses quatorze ans, Naoko, une jeune Japonaise, apprend qu'elle doit quitter son petit village natal pour l'immense ville de Kyoto. Son père a prévu qu'elle y complète son éducation pour devenir une "jeune fille convenable". Mais l'art de servir le thé, de jouer du luth ou de faire danser les éventails n'intéresse pas Naoko. Naoko aime lire et écrire des poèmes. 

     

    Mon avis :

     

    J’ai aimé ce conte signé Benjamin Lacombe qui se déroule au Japon, bien qu’il soit inspiré d’une légende populaire chinoise.

     

    Benjamin Lacombe est un artiste que j’apprécie énormément pour la qualité de ses dessins et l’univers singulier qui est le sien. Cette fois encore, il nous offre un petit bijou ; une histoire romantique soutenue par de belles et délicates illustrations.

    Il nous propose ici une belle histoire d’amour, à l’intrigue bien ficelée mais jette aussi un regard un peu désenchanté sur l’univers des hommes. Par le titre et l’amour impossible, on pense à Madame Butterfly en découvrant ce conte où la mort devient la seule issue possible. Mais l’amour des deux jeunes étant réciproque et passionné, le récit s’apparente davantage à celui de Roméo et Juliette.

     

    Les dessins sont délicats, poétiques tout comme le texte. Les couleurs sont choisies avec soin et sont en harmonie avec l’histoire. Mais le noir est toujours présent. Parfois pour magnifier les couleurs et les faire éclater ; à d’autres moments car la mort et la peine rôdent. Les traits des visages sont fermés, traduisant l’hostilité du monde qui les entoure.

     

    Ce récit pourrait être travailler en classe au premier degré secondaire. Il convient parfaitement pour aborder la culture japonaise et les grandes amours contrariées comme Roméo et Juliette, Tristan et Iseult et tous ces couples mythiques qui n’ont pu être ensemble que dans la mort. Suite à la lecture, on peut également étudier l’évolution de la condition de la femme au Japon. Enfin, il pourrait aussi déboucher sur la découverte et l’étude des Haïkus que l’héroïne apprécie.

     

    Je ne peux que vous conseiller également d’écouter en le lisant le concerto pour violon « Les Amants papillons » qui est inspiré par la légende.

     

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :