• Opération Iskra, Lionel NOEL

    Opération Iskra, Lionel NOELComme la Conférence permettra de finaliser les plans du grand débarquement des Alliés en Europe, Joseph Staline a été invité à y participer. Mais le maître du Kremlin n'ira pas à Québec : de fait, ses services secrets l'assurent qu'Adolph Hitler va envoyer sur place un commando chargé d'assassiner les chefs d'État.
    Ne pouvant mettre en garde ses alliés sans dévoiler ses sources, Staline lance l'opération Iskra. Aussitôt, à Boston, Egan O'Shea, un Irlandais alcoolique, chahuteur et polyglotte récemment recruté par l'OSS, est « contacté » par un membre du contre-espionnage soviétique.
    Ce que O'Shea apprend force ses supérieurs à l'envoyer au Canada afin d'enquêter sur une possible infiltration allemande. Se faisant passer pour un journaliste, O'Shea entreprend ses recherches avec l'aide du lieutenant Anne Doucet, « journaliste » elle aussi, mais la présence de la séduisante jeune femme n'enchante guère l'irascible Irlandais, car Doucet est aussi têtue que lui !
    À Montréal, puis à Québec, les deux agents tentent nuit et jour de débusquer le commando allemand... Mais comment trouver les tueurs qui le composent sans connaître ni leur physionomie, ni leur couverture et encore moins de quelle façon ils ont prévu assassiner Churchill et Roosevelt ?

    Mon avis :

    L’opération Iskra est, dans la réalité, une opération soviétique de la Seconde Guerre mondiale qui avait pour but de briser le siège de Léningrad. Iskra signifie étincelle en russe. Mais dans ce roman de Lionel Noël, cette opération vise à empêcher un complot de l’Allemagne sur le sol québécois. Celui-ci était destiné à éliminer Churchill, Roosevelt et King en sommet à Québec.
    Un duo d’agents secrets, très typés : lui Irlandais alcoolique, elle, Canadienne francophone, très sexy, vont s’associer pour mener l’enquête et déjouer les plans de ce commando. Mais qui en fait partie ? Qui sont ces gens prêts à tout pour obéir aux ordres et réussir leur mission ?

    Pour rédiger ce roman d’espionnage, Lionel Noël s’est longuement documenté. Il arrive à nous conter les faits historiques et l’action de manière très crédible. Au point qu’on ne sait plus où s’arrête la réalité et où commence la fiction. Il évoque les préparatifs de l’opération, le déroulement des faits et gestes des dirigeants alliés, les échanges avec les services secrets américains et russes en coulisse et des anecdotes authentiques liées aux personnalités citées. C’est ce qui m’a le plus plu dans ce roman, ainsi que les réflexions sur l’époque (la crise de la conscription, le travail des femmes durant le conflit, le cynisme de Hoover…)
    L’intrigue d’Opération Iskra est bien ficelée, la narration agréable et l’histoire est haletante. Si les personnages sont attachants et leur caractère bien rendu, on peut cependant regretter quelques traits caricaturaux. Cela reste cependant un bon roman d’espionnage. Un polar historique qui se déroule à Québec, cela avait tout pour me plaire. Et cela m’a plu !

    Lionel Noël est un auteur québécois d’origine belge. Ceci est son deuxième roman. Le troisième « Brouillard d’automne » attend sagement dans ma PAL. Gageons qu’il n’y restera pas longtemps. 

     

    Opération Iskra, Lionel NOELOpération Iskra, Lionel NOEL

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 20 Mars 2014 à 08:48
    Alex-Mot-à-Mots

    Le roman d'espionnage n'est en général pas ma tasse de thé.

    2
    Vendredi 28 Mars 2014 à 18:41

     Je ne connaissais pas ce roman, mais il me tente beaucoup ! C'est typiquement ce que j'aime :) 

    Merci pour cette nouvelle participation au challenge seconde guerre mondiale !

    3
    Revue Alibis
    Dimanche 30 Mars 2014 à 20:37

    Ce roman publié en octobre 2013 au Québec vient d'entrer dans le Top 10 des entrées du prestigieux prix Arthur Ellis 2014 volet francophone, ( Ce prix canadien récompense les meilleurs polars publiés dans tout le Canada ) un exploit qui n'a rien d'étonnant quand on sait que cette histoire d'espionnage et de guerre est en train de connaître un succès commercial au Québec, mais aussi en Belgique, sans une seule critique des médias traditionnel. 

    4
    Fernand Leclerc
    Dimanche 30 Mars 2014 à 20:43

    Avec Brouillard d'automne, Lionel Noël, dont l'absence nous a manqué durant plusieurs années, revient avec un excellent roman de guerre et une vision très réaliste des combats. Il nous livre un roman magistral, rien de moins... 

    5
    Francois Beaudoin
    Dimanche 30 Mars 2014 à 21:07

     J'aime beaucoup les romans qui ont une réalité historique comme toile de fond. La deuxième Guerre Mondiale étant un de mes sujets d'intérêt depuis plus de 40 ans, je suis toujours à l'affût de nouveautés. Au salon de l'Estrie 2013, j'ai découvert deux romans particulièrement réussis de l'auteur Lionel Noël. Opération Iskra, le premier, se déroule dans le contexte de la conférence de Québec en août 1943. Et le second, Brouillard d'automne, publié en octobre 2013 chez le même éditeur, est un récit prenant et richement documenté. Souhaitons que Lionel Noël continuera d'écrire. En ce qui me concerne, je continuerai de le lire et de le faire lire.

    6
    Dimanche 30 Mars 2014 à 22:39

    Quel honneur de me voir commentée par la Revue Alibis.
    Effectivement, la presse belge ne parle pas de cet auteur et de ses romans. C'est grâce à la Foire du Livre de Bruxelles et au stand du Québec que j'ai fait sa connaissance. Je ne le regrette pas, j'ai beaucoup aimé ses deux romans.

    7
    Dimanche 30 Mars 2014 à 23:01

    La Seconde Guerre mondiale est également une période qui m'intéresse énormément. Ces deux romans ont le mérite d'apporter un autre éclairage sur le conflit.

    8
    SEP
    Samedi 4 Avril 2015 à 19:28

    Un roman d'espionnage (Conférence de Québec, 1943( comme il ne s'en fait presque plus, hélas ! Aussi bien documenté que les Le Carré et aussi dynamique que les Forsythe. On qualifie parfois d'historiques les thrillers de Noël, parce que les histoires ne se passent pas aujourd'hui et que l'auteur a soigné le contexte politico-social.

    9
    Dimanche 5 Avril 2015 à 10:38

    Oui, SEP, tout à fait. Il y a un côté John Le Carré dans ce très bon récit.

    10
    J Chagnon
    Mardi 10 Janvier à 22:22

    L'auteur m'a dédicacé un exemplaire d'Opération Iskra au dernier salon du livre de Montréal en novembre. Il semblait étonné du succès remporté par ce roman auprès du public dix ans après sa parution. Cette histoire d'attentat contre Churchill et Roosevelt à Québec, restera, à mon avis, un classique du genre. À lire absolument aussi Brouillard d'automne, un récit plus dur cependant.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :