• Refuges, Annelise HEURTIER

    Refuges, Annelise HEURTIERMila, une jeune italienne, revient sur l'île paradisiaque de son enfance, espérant y dissiper le mal-être qui l'assaille depuis un drame familial.
    Très vite, d'autres voix se mêlent à la sienne. Huit voix venues de l'autre côté de la Méditerranée qui crient leur détresse, leur rage et la force de leurs espérances.

    Mon avis :

    C’est toujours un plaisir d’apprendre qu’Annelise Heurtier a sorti un nouveau roman. On sait d’emblée qu’on sera amené à découvrir un mode de vie différent du nôtre, un quotidien moins rose et une réalité qu’on méconnait.

    Après le Népal et la Mongolie, nous partons moins loin cette fois. Au sud de l’Italie, sur l’ile de Lampedusa. Un bel endroit qui fait trop souvent la Une des médias pour des raisons sordides. Alors que Mila y retourne en vacances dans la maison paternelle, espérant que ce retour aux sources sera bénéfique pour sa famille, un nouveau drame humanitaire se prépare. Loin de cette ile paradisiaque aux paysages enchanteurs qui réconforte Mila au fur et à mesure de son séjour, huit jeunes Erythréens s’apprêtent à forcer le destin au péril de leur vie. Leurs récits personnels ponctuent celui des vacances de Mila. Si l’ambiance familiale lui semble pesante, que dire de celle du quotidien de ces jeunes gens ?

    Comme à son habitude, Annelise Heurtier nous propose l’histoire d’une jeune européenne à problème et la compare à celles d’adolescents d’ailleurs. Sans porter de jugement, elle pousse le lecteur à relativiser ses petits malheurs en le confrontant aux vrais problèmes du monde. Elle ne force pas le trait, elle nous présente la vie telle qu’elle est, dans un récit subtil, émouvant et fort. Son écriture très visuelle nous permet d’imaginer avec précision tant la splendeur des paysages décrits par Mila que la misère des conditions de vie des jeunes Erythréens. Loin de pousser à la culpabilité, l’auteure suscite cependant l’émotion et la réflexion à travers un récit réaliste et juste.

    Mieux ficelé que « Là où naissent les nuages » (ici), plus abouti, ce roman poignant est une réussite et devrait être lu par tous les adolescents. Après sa lecture, on ne voit plus les immigrés clandestins de la même façon.
    Merci beaucoup aux éditions Casterman pour cet envoi.

     

     

     

    Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Avril 2015 à 09:45

    Grosse tentation!!!! Et un beau voyage à la clef.!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Jeudi 16 Avril 2015 à 10:58
    Beau et triste.
    3
    Jeudi 16 Avril 2015 à 21:21

    Je ne connais pas l'auteure. Par contre, je connais le titre "Là où naissent les nuages"...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :